La sophrologie

Se faire le cadeau de notre attention. La sophrologie n’est pas un soin que l’on reçoit mais bien un soin que l’on s’adresse. Un temps que l’on prend pour soi, dans une relaxation dynamique qui fait l’originalité de la sophrologie, et qui permet de se mettre à l’écoute de son corps, de ses émotions et de son affect. Se centrer dans l’instant présent, quand tout va si vite. Prendre conscience de tout son potentiel, de ses ressources pour valoriser un nouveau regard sur soi, sur son environnement et sur les situations anxiogènes. Le travail de la sophrologie repose sur la prise de conscience de sa propre réalité, tant corporelle, mentale, qu’émotionnelle. 

Origines de la sophrologie

Créée en en 1960 par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo, le mot SOPHROLOGIE vient du grec :

Etymologiquement, le mot SOPHROLOGIE signifie “Etude de la conscience harmonieuse”. 

C’est au cours de son voyage en Orient que le Professeur Caycedo a trouvé inspirations auprès de méthodes telles que le yoga, la méditation et le bouddhisme tibétain. De médicale qu’elle était à ses débuts, la sophrologie s’est démocratisée peu à peu et s’applique désormais à de multiples domaines comme l’éducation, le sport, l’entreprise…

Relaxation dynamique !

La sophrologie est une relaxation dynamique, dans laquelle nous mobilisons le corps dans des stimulations simples et accessibles à tous. Pour prétendre à la détente musculaire et libérer les tensions, nous allons chercher de douces contractions puis des relâchements que nous synchronisons avec la respiration. Du corps objet, au corps vécu, notre corps est le support de notre discipline sophrologique. C’est très pratique car c’est une ressource qui nous accompagne partout, tout le temps ! 😉 Corps et respiration ne font qu’un lorsqu’il s’agit de détente et de relaxation, ils agissent l’un pour l’autre dès que l’on y pose notre attention. La maîtrise de son souffle permet la maîtrise de ses émotions et par conséquent de maîtriser davantage sa vie. 

“Par le mouvement, mettre son corps en action, ce sont les actions que l’on pose qui nous rendent responsable et acteur de notre vie”. R. Lopez & C. Sanchez

On s'entraîne !

C’est au fil des séances et des entraînements que la sophrologie apporte ses bienfaits. De la même façon que lorsque nous apprenons à jouer d’un instrument, ou que nous voulons progresser dans une discipline sportive, cela demande de s’investir dans la pratique le plus régulièrement possible. C’est la même chose en sophrologie, plus nous répétons les techniques, plus les effets sont profonds et durables. Il s’agit de s’approprier quelques techniques relaxantes, dynamisantes ou libératrices et de les instaurer dans son quotidien. Il faut surtout se faire confiance, car ces petits entraînements deviennent vite une réponse à nos besoins.

La sophrologie ce n'est pas...

  • de la relaxation : en effet la détente est bel et bien un outil de la sophrologie mais elle ne se limite pas à cet objectif de relaxation.
  • de l’hypnose : la sophrologue n’induit rien, la personne est invitée à mobiliser ses propres ressources positives et reste consciente et active dans sa séance.
  • un massage : il n’y a aucun contact corporel avec autrui dans une séance de sophrologie.
  • magique : la sophrologie est une démarche personnelle, volontaire et impliquée de la personne, c’est une discipline.
  • un traitement : la sophrologie ne peut en aucun cas se substituer à un traitement médical, ni thérapie clinique. Elle vient en complément.

Copyright © SOURICE Ophélie Studio Sophro